top of page

Le Paradis, 60 ans d'histoire(s) - Episode 1

Voici deux années, à l'été 2021, l'ancien bâtiment de la section maternelle de notre école a été démoli. Une nouvelle structure pleinement fonctionnelle est sortie de terre. L'aventure du Paradis continue mais arrêtons-nous et regardons un peu en arrière. Qu'y avait-il avant ? Remontons le temps en prenant de la hauteur.

 

Voici les dernières vues satellites disponibles. Celles-ci datent de l’année dernière (2022). On peut y apercevoir le chantier du nouveau bâtiment avec la grue jaune qui surplomba notre école pendant de nombreux mois. Cette vue nous permet également de constater la présence du bâtiment passif et écologique récemment construit. Baptisé "Pavillon Pierre Deru" en hommage à son architecte décédé, il accueille les petits élèves de 3e maternelle depuis 2021. Les quatre classes ainsi abritées occupent les emplacements de l'ancien pavillon dit de "58" et du bac à sable circulaire.

Du côté du parc, les infrastructures provisoires sont nettement visibles. Elles disparaitront prochainement après avoir successivement accueilli la crèche Aimé Dupont, le Centre de Santé d'Etterbeek, six classes primaires en immersion, les classes maternelles et les locaux administratifs de l'école.


le chantier, les agoras (terrains de football), la cour maternelle et le nouveau pavillon


 

Une page se tourne définitivement à l'été 2021: le bâtiment qui abritait la section maternelle et l'administration du Paradis est démoli. Le parc est quant à lui réaménagé. Une plaine de jeux est installée au fond et une cour maternelle fait son apparition près de la structure provisoire.


le chantier: le bâtiment a désormais disparu...

la cour provisoire de la section maternelle, le pavillon Deru, le parc réaménagé


 

L'année dont tout le monde se souviendra. Le COVID occupe l'attention de tous et le Paradis, doit fermer ses portes. Confinement. Au mois de mai, seules les classes de P1 et de P6 reprennent le chemin de l'école. Des zones dédiées et un parcours fléchés sont dessinés au sol, distanciation sociale oblige.


le parcours fléchés et les zones dédiées dans la cour des P1/P2


 

La construction du nouveau pavillon passif se poursuit et la section maternelle a désormais un nouvel espace de récréation entre les infrastructures provisoires et le préau.


le pavillon Deru en construction et la nouvelle zone de récréation provisoire de la section maternelle


 

Un projet de réaménagement de la cour des P1/P2 est annoncé. Les barrières, le grand arbre résineux et les buissons sont enlevés. Le projet n'aboutira malheureusement pas. Un poulaillier jouxte désormais l'enclos des animaux pour le plus grand plaisir des renards du quartier.


quelques espaces verts disparaissent, un poulaillier est installé


 

L’école, bientôt cinquantenaire, est en travaux. La façade du côté de l’avenue des Volontaires et la salle de gymnastique sont en cours de rénovation. Les activités sportives sont délocalisées dans un bâtiment provisoire dans le parc; Monsieur Lezaire y donne du sifflet. On distingue le chalet et l'espace des animaux dans la petite cour de récréation, le pavillon "58" et le bac à sable, de même que l'auvent de la cour maternelle. On aperçoit même les bancs en plastique blanc et les peintures au sol réalisées à l'époque par l'A.P.P.E. . Dans le parc, les chemins sont bien visibles; il n' y a pas encore d'agoras en 2012...


le terrain de football, la salle de gymnastique provisoire, la cour maternelle, le pavillon, le chalet, l'espace des animaux, les bancs et les peintures au sol dans la cour des P1/P2


 

Le Paradis des Enfants a 40 ans ! Dans le parc, on distingue les terrains de sport, le dessin des différents chemins, le bac à sable qui se trouvait tout au fond près des bambous et même le fameux "tuyau" qui ravit bon nombre d'enfants du Paradis mais qui disparut quelques années plus tard. La végétation dans la petite cour est bien présente avec arbres, buissons et bien entendu l'espace pour notre "Biquette".


le bac à sable du fond du parc, le dessin des chemins et le "tuyau", la cour des P1 et P2.

Si on s'intéresse à l'évolution du quartier, on constatera que la station de métro Pétillon n'a pas encore l'apparence qu'elle aura à partir d'avril 2008. Pour la petite histoire, la station Pétillon existe depuis 1976. Nous la reverrons sur d'autres clichés.




Et voilà pour ce premier épisode. En espérant avoir éveillé votre curiosité, voire votre intérêt, nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de cette (re)découverte du Paradis des Enfants. Et n'oubliez pas, si vous avez des anecdotes, des photos ou même des vidéos qui ont trait au passé de notre école, n'hésitez pas à nous les faire parvenir à l'adresse suivante:



 


Comments


bottom of page