top of page

Le Paradis, 60 ans d'histoire(s) - Episode 2

La semaine dernière, nous nous étions arrêtés en 2004...

Cette semaine, cap sur le XXe siècle: voici la suite de la (re)découverte du Paradis des Enfants. Pour information, l'Episode 1 a été enrichi de quelques nouvelles trouvailles.

 

Le Paradis qui a maintenant un peu plus de 30 années d'existence va bientôt connaître quelques travaux. En effet, pour l'instant, point de chalet en bois dans la cour de récréation et certains réfectoires n'existent pas encore puisque le futur chantier ne s'installera que l'année suivante, entre les mois de février et de novembre 1997. Dans le parc, le gazon semble avoir souffert...


la zone de verdure réservée aux animaux (le chalet n'est pas encore installé); dans le parc, les lignes de l'un des terrains de basket semblent avoir été repeintes et le tuyau est nettement visible


 





 

Les vues aériennes sont encore en noir en blanc et le Paradis n'a pas vingt ans...

Dans les cours, c'est la récréation; avenue Commandant Lothaire, certains terrains vagues sont dits "non bâtis". Encore installés dans le parc de l'école, les pavillons de types "1958" n'y resteront plus pour très longtemps puisqu'un nouveau bâtiment moderne a été construit il y a quelques petites années pour transformer la petite école en véritable complexe scolaire. Toutes les classes primaires prennent place dans la nouvelle structure et on y trouve même une salle de gymnastique et un bassin d'apprentissage pour les cours de natation des plus jeunes.

Pour les petits élèves du Paradis et leurs professeurs, il y a désormais un nouveau moyen de transport pour venir à l'école tous les matins: le réseau du métro de Bruxelles est en service depuis le 20 septembre 1976 et la ligne 1A - comme on la nommait à l'époque - dessert la station Pétillon, voisine de l'établissement.


le nouveau bâtiment de l'avenue des Volontaires, les enfants jouant à la récréation, quelques terrains non bâtis dans l'avenue Cdt. Lothaire, les pavillons du type "58" dans le parc et la station de métro Pétillon


 

Le Paradis des Enfants est une jeune école qui n'a pas dix ans. C'est un lieu qui plaît et la place manque déjà. Un projet d'aggrandissement vers l'avenue des Volontaires est d'actualité et la construction pourrait avoir lieu dans un avenir proche; on parle même de la fin du chantier pour l'anniversaire de l'école. Pour l'instant, en lieu et place de cette future extension, se trouve un vaste terrain vague. On y voit un immeuble à étages qui - on s'en doute - devra disparaître.


Depuis les années 50, un tronçon souterrain de ce que l'on nomme le "pré-métro" existe dans le centre-ville. Plusieurs stations y ont été créées à la fin des années 60. Un projet plus large est à l'étude. On peut dès lors s'interroger: un vrai réseau de métro pourra-t-il voir le jour avant la fin de la décénnie? Les petits élèves du Paradis pourront-ils venir un jour à l'école en métro? Pour l'instant, seul le chemin de fer passe sous le pont de l'avenue des Volontaires entre la rue Major Pétillon et l'avenue Commandant Lothaire...

Il est certain que Bruxelles est une nouvelle fois en pleine mutation puisque, non loin du Paradis, de nouveaux tunnels sont creusés au boulevard Saint-Michel pour permettre aux véhicules de passer sous le square Montgomery.

Quant à la piscine d'Etterbeek, elle n'a pas encore été construite. Les écoliers du Paradis devront attendre 5 années avant de pouvoir plonger dans le grand bain de l'Espadon.


l'emplacement de la future station Pétillon, le futur tunnel Montgomery est en chantier, pas encore de travaux au Blvd. Louis Schmidt

la rue des champs (future implantation du centre sportif d'Etterbeek)


 

La semaine prochaine, suite et fin de cette (re)découverte avec un petit coup d'accélérateur temporel qui nous fera aller jusqu'au 18e siècle !

D'ici là...



 

Et n'oubliez pas, si vous avez des anecdotes, des photos ou même des vidéos liées au passé de notre école, n'hésitez pas à nous les faire parvenir à l'adresse suivante:


Comments


bottom of page